Lin

Le lin est une fibre obtenue à partir de tiges macérées à même le sol sous l’effet des intempéries. Par la suite, les fibres sont frottées et broyées pour extraire le teillage, la partie ligneuse des fibres qui seront ensuite tissées pour avoir les toiles. La culture du lin date de plus de 36000 ans et a commencé en Géorgie orientale. Le lin a aussi été cultivé en Asie Mineure il y a plus de 9000 ans, époque à laquelle la finalité était d’en extraire de l’huile. Ce n’est qu’à l’époque néolithique que l’homme a commencé à d’utiliser le lin en tant que textile notamment pour la conception de tenues vestimentaires.

Le lin est arrivé en Europe il y a deux millénaires, période où les Egyptiens et les Babyloniens utilisaient les cordes de lin. Plus tard, premier pays dans la culture des fibres de lin, la France voit se spécialiser de nombreuses régions dans ce domaine : Bretagne, Pas-de-Calais, Picardie, Flandre, Normandie…. Une importante part de la production est issue de l’Europe de l’Est mais la Belgique, l’Irlande et l’Italie sont aussi de grands producteurs. Les méthodes utilisées ont connu une nette évolution afin de mieux respecter l’environnement et de réduire les émissions de déchets. Ainsi, les modes de transformation produisent des substances ou matières moins nocives, comme les graines, l’huile de lin ou les paillettes. Ces nouveaux traitements permettent de conférer au lin une meilleure qualité qui se conserve plus longtemps et empêchent les déformations de la matière. Si cette toile a toujours été utilisée dans l’industrie textile, elle est depuis quelques temps très répandue dans le domaine de la literie.

Production du lin : un procédé respectueux de l’environnement

Le lin, outre sa beauté naturelle, a aussi un bilan écologique impeccable, qu’il s’agisse de la culture ou de la filature. Les fibres sont extraites par pure décomposition et lorsque le lin est coupé, il est laissé en rubans sur d’immenses champs. Par la suite, avec la combinaison de la pluie, du vent, du soleil et des champignons ou bactéries qui naissent, les tiges se dégradent, ce qui permet d’extraire les fibres. Il n’y a donc nul besoin de produits toxiques (solvants ou autres) et la plante se transforme tout naturellement en textile. Par ailleurs, le sol n’est pas épuisé et il n’y a pas besoin d’arrosage intense. La culture rotative est également favorisée : si  l’on choisit de planter des céréales par la suite, on pourrait faire croître les rendements jusqu’à 20%,. Dans la culture du lin, aucun déchet n’est car tout composant de la plante est exploité.

Les avantages du lin en matière de literie

Plus vieux textile du monde, le lin est antiallergique et antibactérien. Il est aussi un parfait isolant et thermorégulateur, autrement dit il régule la température corporelle. Une matière naturelle comme le lin en tant que garnissage de matelas est un gage en matière d’hygiène. De plus, les fibres de lin garantissent un bon transfert de l’humidité. Un matelas en lin assure le confort et la souplesse de l’accueil. 

 


J'accepte

Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation.